6 Français sur 10 envisagent d’équiper leur logement d’objets connectés !

L’aménagement de la maison est devenu un réel centre d’intérêt pour les Français. De la décoration à la performance énergétique, en passant par la domotique, quels sont les équipements qui intéressent le plus les ménages ?

Les objets connectés à l’assaut des logements…

D’après une étude Reworld Media-Harris Interactive, les Français aiment passer du temps dans leur logement (96 %) et souhaitent que celui-ci reflète leur personnalité (90 %). Même s’ils apparaissent satisfaits de leur habitat (88 % pour l’intérieur et 78 % pour leur extérieur), ils continuent à exprimer des attentes pour vivre mieux chez eux. Des besoins qui s’articulent autour de deux thématiques principales : le confort au quotidien (absence de nuisances, lumière…) et la sécurité. Dans ce contexte, les objets connectés ont une carte à jouer : 58 % s’accordent à dire qu’ils vont changer la manière d’équiper ou d’aménager les habitations. De plus, 6 Français sur 10 envisagent de s’équiper, prioritairement dans le secteur de l’énergie (chauffage connecté, thermostat intelligent), de la sécurité (système de télésurveillance connecté) ou du confort (ampoules connectées). Aujourd’hui, seuls 11 % possèdent au moins un de ces équipements, en raison de prix jugés trop élevés (86 %) ou d’un manque d’information en la matière (66 %).

Eco-responsabilité : 7 Français sur 10 veulent réduire leur empreinte écologique

L’écologie est au cœur des préoccupations des Français. En effet, à l’heure actuelle, 72 % d’entre eux déclarent attacher de l’importance à l’éco-responsabilité de leur habitation. Cela passe avant tout par des gestes réalisés au quotidien, comme se préoccuper de sa consommation d’eau (75 %), d’électricité (75 %) ou encore éviter d’utiliser des engrais chimiques (61 %). En revanche, les travaux plus conséquents avec une portée éco-responsable restent rares mais largement envisagés (changement des fenêtres, amélioration de l’isolation, installation d’un mode de chauffage plus écologique ou plus économique). Notons que les ménages, qui décident de sauter le pas, font majoritairement confiance aux professionnels (68 %) pour mener à bien leur projet, malgré des coûts associés pouvant freiner la démarche (91 %). Précisons que la démarche éco-responsable est principalement valorisée par la perspective d’économies (92 %), d’amélioration du bien-être (90 %) et évidemment le respect de l’environnement (88 %).